Spermiogenèse

La spermiogénèse, étape finale de la spermatogenèse, est le processus de différenciation progressive des spermatides en spermatozoïdes.



Catégories :

Embryologie - Andrologie

La spermiogénèse, étape finale de la spermatogenèse, est le processus de différenciation progressive des spermatides en spermatozoïdes. Elles est caractérisée par des transformations morphologiques radicales. On peut les subdiviser en plusieurs stades.

Les spermatides rondes

On y trouve la mise en place de l'acrosome à partir de la fusion des vésicules golgiennes, la synthèse de la substance périnucléaire, la transformation de l'enveloppe nucléaire qui se retrouve plus stable grâce à l'incorporation de molécules de cholestérol, la perte progressive de l'activité transcriptionelle, l'inactivation puis la perte du nucléole, le remplacement des histones de type somatique par des variants spécifiques au testicule : les protamines. S'ensuit la mise en place d'un axonème, partie principale du futur flagelle. L'acrosome régule ensuite son volume en émettant des vésicules postacrosomiques. Le cytoplasme glisse en position distale. La vésicule proacrosomique sécrétée par l'appareil de Golgi rejoint le noyau.

Les spermatides en allongement

Les noyaux s'allongent et s'aplatissent. Ils sont entourés par la manchette, sorte de jupe constituée de microtubules en relation avec une spécialisation du centriole proximal, la baguette centriolaire. Les histones et la majorité des nucléoprotéines sont perdues. De nouvelles nucléoprotéines transitoires gagnent les noyaux. Le nucléole, les granules péri et inter chromatiniens disparaissent. La chromatine se réorganise. La distinction entre hétéro et eu chromatine s'estompe.

Les vésicules postacrosomiques fusionnent avec la membrane plasmique, lui apportant du matériel synthétisé en début de spermiogenèse. La composition des membranes plasmiques est modifiée. Les spermatides s'enfoncent dans le cytoplasme Sertolien et se retrouvent près de la lame basale des tubes séminifères

Les spermatides allongées

Les protamines, nucléoprotéines définitives du spermatozoïde, remplacent les protéines transitoires. La chromatine se compacte fortement. La manchette glisse vers l'arrière du noyau et disparaît. La substance périnucléaire couvre vers l'arrière. La lame postacrosomique, spécialisation de la membrane plasmique, est synthétisée en amont de l'anneau postnucléaire. Les spermatides rejoignent la lumière des tubes séminifères. L'annulus glisse vers l'arrière le long de l'axonème et forme l'anneau de Jensen. Les grosses fibres, qui flanquent l'axonème et la gaine fibreuse qui entoure le flagelle, sont synthétisées.

Les mitochondries s'organisent en une hélice autour de la partie antérieure du flagelle. Le cytoplasme contenant les organites non intégrés au spermatozoïde forme les corps résiduels phagocytés par les cellules de Sertoli lors de la spermiation.

Voir aussi

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Spermiogen%C3%A8se.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 05/11/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu