Progestérone

La progestérone est une hormone stéroïde essentiellement sécrétée par le corps jaune des ovaires et impliquée dans le cycle menstruel féminin, la grossesse et l'embryogenèse des humains et d'autres espèces.



Catégories :

Progestagène

Progestérone
Formule chimique de la progestérone
Formule chimique de la progestérone
Général
No CAS 57-83-0
No EINECS 200-350-6
Code ATC
DrugBank DB00396
PubChem 5994
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C21H30O2  [Isomères]
Masse molaire 314, 4617 gmol-1
C 80, 21 %, H 9, 62 %, O 10, 18 %,
Propriétés physiques
T° fusion 121 °C
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

La progestérone est une hormone stéroïde essentiellement sécrétée par le corps jaune des ovaires et impliquée dans le cycle menstruel féminin, la grossesse (progestagène : supporte la gestation) et l'embryogenèse des humains et d'autres espèces.

Dans le cycle ovarien, la progestérone inhibe les contractions rythmiques de la musculature utérine et crée un silence utérin sans lequel toute gestation serait impossible.

Chimie

La progestérone est synthétisée à partir du cholestérol sous l'effet de l'hormone lutéinisante (LH). Cette hormone peut ensuite être convertie en testostérone puis en estradiol par les cellules de la thèque qui entourent le follicule ovarien.

Rôle dans le cycle menstruel de la femme

La concentration de progestérone fluctue au cours du cycle menstruel.

La progestérone est secrétée en plus forte quantité à partir du 14e jour du cycle par les cellules de la granulosa du corps jaune. Elle permet le maintien et la densification de la muqueuse utérine, le développement de la vascularisation de l'endomètre, et la naissance de glandes utérines responsables de l'aspect dentelé de la paroi utérine.

S'il n'y a pas fécondation, la concentration de progestérone revient à un niveau normal car les cellules du corps jaune dans lequel elle est produite vont aussitôt régresser puis disparaitre. En cas de fécondation, l'hormone HCG (hormone gonadotrophine chorionique), produite par l'œuf (blastocyte), va diriger le maintien et l'augmentation de la production de progestérone indispensable au maintien de l'endomètre en début de grossesse. Le HCG a la même action que la LH (la LH est une gonadostimuline qui stimule la production des cellules à progestérone), elle va par conséquent stimuler, elle aussi, certaines cellules du corps jaune pour produire la progestérone, jusqu'à ce que le placenta puisse lui-même synthétiser de la progestérone (le placenta en est capable au 3eme mois de la grossesse et le corps jaune se maintiendra jusqu'au 6eme).

Notion de rétro-contrôle négatif

D'autre part, la progestérone effectue un rétro-contrôle négatif sur le complexe hypothalamo-hypophysaire lors de la phase lutéale, phase qui suit l'ovulation et qui forme les 14 derniers jours du cycle. Autrement dit qu'elle inhibe, de la même façon que l'œstradiol, la sécrétion des hormones (FSH et LH) qui stimulent sa propre sécrétion par le corps jaune. Ce dispositif est en fait un dispositif de régulation qui maintient par ces deux actions réciproques un taux sanguin constant d'hormones, ici la progestérone mais également l'œstradiol. Lorsque la progé est haute ces hormones baissent, (et donc corrigent la tendance) et lorsque la progé est basse, ces hormones montent (et rétablissent la valeur).

L'action de la progestérone sur l'épaississement de la muqueuse utérine est exploitée dans la pilule contraceptive (sous forme d'un agoniste : le lévonorgestrel)  : on peut ainsi empêcher la fécondation en rendant la glaire cervicale dense, ce qui interdit le passage des spermatozoïdes.

L'action de la progestérone peut aussi être empêchée par un antagoniste tel que la RU 486, qui inhibe les fonctions biologiques du récepteur de la progestérone, empêchant le maintien de la muqueuse utérine au cours de la nidation, provoquant des règles anticipées. Cela provoque l'élimination de l'embryon.

Hormones apparentées

  • Hormone lutéinisante
  • RU 486 (antagoniste)
  • Gonadotrophine chorionique (agoniste)
  • Progestatif

Lien externe

Mortier.gifProgestérone (perorale ou parentérale) Mortier.gif
Noms commerciaux :
  • Progestérone Streuli (Suisse),
  • Utrogestan® (Belgique, Suisse)
Classe :
Progestagène
Autres informations :
Sous classe : Progestagène
Mortier.gifProgestérone (locale) Mortier.gif
Noms commerciaux :
  • Crinan® (Belgique),
  • Crinone® 8% (Suisse),
  • Progestagel® (Belgique, Suisse)

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Progest%C3%A9rone.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 05/11/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu