Migration du testicule

La migration testiculaire est le phénomène de lente descente des testicules, de l'abdomen où le testicule apparaît, jusque dans le scrotum où après l'apparition, il pourra achever de se développer à une température de 34 à 36 °C.



Catégories :

Anatomie de l'appareil reproducteur masculin - Appareil reproducteur - Système endocrinien

La migration testiculaire est le phénomène de lente descente des testicules, de l'abdomen où le testicule apparaît, jusque dans le scrotum où après l'apparition, il pourra achever de se développer à une température de 34 à 36 °C. Ce phénomène est entamé in utero dès la 20ème semaine de grossesse. Il est indispensable au bon fonctionnement des testicules et par conséquent à la reproduction.

Il arrive que la descente soit incomplète (pour un ou deux testicules), au moment de l'apparition (on parle alors de cryptorchidie ; c'est une malformation qui doit être corrigée par une opération chirurgicale avant l'age de 5 ans, et si envisageable avant 2 ans pour que le sujet ne soit pas exposé à une stérilité ou une fertilité diminuée)

Les étapes de la descente testiculaire

Formation du testicule, dans l'abdomen (comme les ovaires chez la fille)

Mécanismes physiologiques

On ignore toujours ce qui induit et guide exactement cette migration, mais elle semble dépendre de plusieurs facteurs qui fluctuent dans le temps.

Malformations.

Le testicule peut à l'apparition toujours être bloqué dans l'abdomen, soit sur son trajet normal, soit à proximité (il s'agit alors d'une «ectopie» testiculaire). S'il ne descend pas seul et que les deux testicules sont dans ce cas, et si le sujet n'est pas opéré, il sera stérile. 1 enfant sur 25 présente ce problème à l'apparition et chez 28% des enfants opérés d'une ectopie, l'organisme présentent des anticorps anti-spermatozoïdes (phénomène aussi constaté chez 4% de la population des pays où ce phénomène a été étudié) [1].
Dans l'ensemble des cas le sujet présentera un risque augmenté de cancer du testicule, et de moindre fertilité (pas obligatoirement à cause du blocage lui-même, mais plus certainement à cause d'une exposition du fœtus à un (ou plusieurs) perturbateur endocrinien et/ou à cause du fait que le testicule n'a pas produit la testostérone qu'il aurait du normalement produire.

Si une torsion du pédoncule spermatique est quelquefois constatée, elle doit être rapidement traitée (urgence chirurgicale éventuelle), sous peine de nécrose et mort du testicule.

Notes et références

  1. Page sur la spermiologie, par l'Université de Strasbourg

Voir aussi

Outils personnels
  • Essayer la bêta Açai
  • Créer un compte ou se connecter
Navigation
  • Accueil
  • Portails thématiques
  • Index alphabétique
  • Un article au hasard
  • Contacter Wikipédia
Contribuer
  • Aide
  • Communauté
  • Modifications récentes
  • Accueil des nouveaux arrivants
  • Faire un don
Imprimer / exporter
  • Créer un ouvrage
  • Télécharger comme PDF
  • Version imprimable
Boîte à outils
  • Pages liées
  • Suivi des pages liées
  • Importer un fichier
  • Pages spéciales
  • Citer cette page

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Migration_du_testicule.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 05/11/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.

Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu