Cellule de Sertoli

Les cellules de Sertoli sont de grandes cellules de soutien, qui - dans la paroi des tubes séminifères du testicule - contrôlent l'évolution de la spermatogenèse, et jouent un rôle nourricier pour le spermatozoïde en maturation.



Catégories :

Cellule barrière - Anatomie de l'appareil reproducteur masculin - Appareil reproducteur

Les cellules de Sertoli sont de grandes cellules de soutien, qui - dans la paroi des tubes séminifères du testicule - contrôlent l'évolution de la spermatogenèse, et jouent un rôle nourricier pour le spermatozoïde en maturation.

Cellules de Sertoli (7) et spermatozoïde aux divers stades de maturation (1 à 6). Elles sont connectées par des ponts dits «zonula occludens»
Coupe histologique de cellules du parenchyme testiculaire de sanglier.
1 Lumière du tube séminifère
2 spermatides
3 spermatocytes
4 spermatogonie
5 Cellule de Sertoli
6 Myofibroblastes (cellule de soutien du tissu conjonctif)
7 Cellules de Leydig
8 vaisseaux capillaires

Nomenclature

Les cellules de Sertoli doivent leur nom à leur éponyme Enrico Sertoli, le médecin italien qui les a découvertes en 1865.

Fonctions

Les cellules de Sertoli sont des cellules qui se trouvent au sein des tubes séminifères des testicules et dont la fonction principale est la nutrition des futurs spermatozoïdes nommés spermatides. Reliées entre elles par des zonula occludens (jonctions serrées), elles entourent les cellules germinales. Elles ne peuvent se multiplier qu'au cours de la première année de la vie (leurs homologues chez la femme sont les cellules folliculaires).

Chez l'adulte, les fonctions des cellules de Sertoli sont contrôlées par l'hormone hypophysaire FSH (folliculo-stimulating hormone), et la testostérone. Les cellules de Sertoli synthétisent à peu près 200 protéines différentes associées à la fonction de la reproduction dont l'inhibine (rétrocontrole de la FSH), l'androgen binding protein (ABP, transport des androgène), le Stem Cell Factor (SCF, facteur de migration des gonocytes) et l'hormone antimullérienne (AMH). Les cellules de Sertoli synthétisent aussi des facteurs de croissance. Elles ont aussi le rôle de la phagocytose des résidus des spermatiques au cours de la spermatogenese. Ce sont des cellules riches en lysosomes. Elles assurent la dégradation des molécules qu'elles réutilisent pour leur propre synthèse. Au cours de la vie fœtale, le fonctionnement des cellules de Sertoli est indépendant de l'axe hypothalamo-hypophysaire.

Pathologies

Si elles se mette à proliférer anarchiquement, les cellules de Sertoli peuvent être une des origines du cancer du testicule, cancer en forte augmentation chez les jeunes, surtout dans certains pays (Le record serait au Danemark ; Dans les années 2000, près de 1% des hommes danois (des jeunes pour la majorité) sont traitées pour cancer du testicule) [1] [2].
Ce cancer semble fréquemment génèré par une exposition in utero ou dans l'enfance ou lors de l'adolescence à des perturbateurs endocriniens. Dans ce cas ce cancer peut être précédé d'autres indices qui regroupés sont décrits par le Syndrome de dysgénésie testiculaire.

Voir aussi

Notes et références

  1. Walschærts M, Muller A, Auger J, Bujan L, Guérin JF, Le Lannou D, Clavert A, Spira A, Jouannet P, Thonneau P. "Environmental, occupational and familial risks for testicular cancer : a hospital-based case-control study. " Int J Androl. 2007 Aug;30 (4)  :222-9. [1] (Human Fertility Research Group EA 3694, Hôpital Paule de Viguier, 330 avenue de Grande Bretagne, TSA 70034, 31059 Toulouse, Cedex 9, France. )
  2. Cancer du testicule de l'enfant prépubère Ed : Springer Paris, 30 mars 2006; DOI :10.1007/2-287-31232-3 ; ISBN;978-2-287-21243-7 (imprimé)  ; 978-2-287-31232-8 (Online)

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Cellule_de_Sertoli.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 05/11/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu